Nous espérons que vous avez apprécié ce zine. Nous nous sommes donné pour mission de changer le discours anarchiste en ce qui concerne le Coronavirus et l’actuelle propagande-blitzkrieg menée auprès de la population. Lorsque nous avons commencé, nous ne savions pas les réactions que cela susciterait. Nous avons pensé que peut-être que nous serions censuré.es pour avoir contredit des pensées populaires. Nous avons constaté, au contraire, que les gens nous ont beaucoup appuyés. Il y a manifestement une grande soif de réflexion critique. Tout comme nous rejetons la logique selon laquelle la dissidence en temps de guerre devrait être supprimée au nom de l’unité nationale, nous rejetons de la même façon la logique selon laquelle une situation d’urgence prolongée signifie que nous devrions obéir à celleux qui revendiquent notre autorité sur nous.

Si vous avez apprécié ce zine, veuillez prendre une minute pour nous écrire à nevermorezine@riseup.net. Cela signifie vraiment beaucoup pour nous lorsque nous recevons des commentaires positifs. Ce projet est un travail motivé par l’amour et les encouragements nous motivent à continuer de nous mobiliser. Nous allons créer une liste de diffusion courriel, donc si vous souhaitez vous tenir au courant des prochains développements, envoyez-nous un message pour demander de vous abonner.

Parmis les choses que vous pouvez faire pour soutenir ce projet, l’une d’entre elles est  d’aider à distribuer des copies papier du zine en les imprimant et les distribuant aux personnes intéressé.es à le lire.

Nous sommes déjà entrain de travailler sur un deuxième volume. Nous acceptons les soumissions de textes originaux, d’œuvres d’art ou de toutes autres contributions. Nous aimerions que ce journal devienne non seulement un endroit pour publier des critiques aiguisées, mais aussi un art qui parle de ce que l’on peut ressentir en ces temps historiques et déroutants, alors n’hésitez pas à partager vos écrits personnels avec nous!

Nous recherchons également des personnes disposées à offrir leurs services en tant que traducteur.trices. Nous sommes très intéressé.es à faire des liens dans différentes parties du monde et nous espérons qu’en offrant des témoignages originaux provenant de différentes parties du monde, il s’en dégagera un portrait plus éclairé de la situation.

Aussi, si vous avez des critiques sur ce zine, n’hésitez pas. Notre méthode d’enquête consiste à supposer que nous sommes enclins à des erreurs logiques et que nous devons corriger nos propres préjugés en essayant de réfuter nos propres hypothèses. Si vous avez une correction, même mineure, veuillez nous écrire et nous inclurons la correction dans le prochain volume. Nous voulons nous tromper! Nous sommes également disposé.es à offrir un espace aux anarchistes qui ne sont pas d’accord avec notre analyse. Notre objectif avec ce journal est de lancer la discussion et le débat, donc si vous avez un point de vue opposé, écrivez-nous et nous pourrons publier votre critique.

La vérité ne disparaît pas lorsque les gens cessent d’y croire. Une société peut devenir schizophrène et se battre conre la vérité, mais la vérité continuera d’exister de façon  impartiale, non partisane et ce à jamais, que les gens choisissent d’y croire ou non. La vérité aura toujours un attrait, car la curiosité étant un instinct humain naturel, la compréhension de la vérité confère des avantages, car la connaissance est le pouvoir. Même si nous sommes dans une sombre époque, tant que les êtres humains existent, il y aura toujours des résurgences découlant du désir de connaître la vérité.

Les sociétés tentent de nier la vérité, et ce à leurs risques et périls. De la même façon, les civilisations qui tentent de dominer le monde naturel apprendront tôt ou tard le danger de cette voie. Depuis des milliers d’années, de nombreux empires ont tenté d’éradiquer les hérétiques désobéissant.es qui refusent de croire ce que l’État veut leur faire croire et pourtant, nous sommes toujours là. Le désir de liberté est une force puissante et jamais nous n’en dérogerons.

Avec fureur,

NEVERMORE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *